En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

frende

Liste des morts civils pour la commune de Mondescourt

 

Tatin James Uben Pierre
22 ans, né le 9 juillet 1894 à Mondescourt, fils de Pierre Noël Tatin et de Philé Dina Laura Baudoin, James Tatin exerce la profession de mécanicien d’auto à Courbevoie. Appelé à l’activité au 5e Régiment d’Artillerie à Pied le 2 septembre 1914, il est noté manquant à l’appel, ce qui le place dans la position d’insoumis le 17 novembre 1914. Fait prisonnier à Mondescourt, il est interné à Neufchâtel (Suisse) comme prisonnier civil où il est mort le 30 août 1916 (Région 5, Jura ouest). Il est rayé des contrôles de l’insoumission le 21 mars 1917. Son nom est gravé sur le monument aux morts de la commune comme victime civile.

 
 

Briquet Isidore
90 ans, ancien conseiller municipal et maire de Mondescourt pendant 35 ans, il est aussi membre du conseil paroissial. Prisonnier civil, il est blessé mortellement dans un bombardement à l’âge de 90 ans lors de l’avance allemande de mars 1918 et décède au Nouvion-Catillon, le 17 juin 1918.

 
 

Briquet Eugène Jules Albert Joseph
21 ans, né le 20 décembre 1896, fils d’Albert Eugène Isidore Briquet, conseiller municipal, et de Mélanie Juliette Marie, Joseph Briquet exerce la profession de cultivateur. Fait prisonnier civil, il est emmené en captivité le 9 juin 1915 au camp de Meschède, rapatrié à Mondescourt en mai 1916 pour faire la moisson, emmené en exil à Pouilly-sur-Serre (Aisne), où il meurt « des misères et de privations après une dure captivité » le 28 août 1917. Son nom est gravé sur le monument aux morts de la commune comme victime civile.

 
 

Gorlez Raymond
21 ans, né le 11 octobre 1893 à Mondescourt, fils de Jules Edmond Gorlez et de Marie Joséphine Thuillier, Raymond Gorlez exerce la profession de cultivateur. Prisonnier civil à Mondescourt, il est emmené le 27 février 1917. Il décède au lazaret d’Effry (2 Grande rue) le 12 octobre 1917. Son nom est gravé sur le monument aux morts de la commune comme victime civile.

 
 

Gérard Louis Gaston Albert
27 ans, né le 24 avril 1890 à Mondescourt, fils de Jean François Eugène Gérard et d’Eveline Poiret, Gaston Gérard exerce la profession de cultivateur lorsqu’il est incorporé le 10 octobre 1912 dans le 5e Régiment d’Artillerie à Pied basé à Verdun malgré une insuffisance de développement notée par le conseil de révision. Il est pourtant réformé le 2 octobre 1913 par la commission de réforme pour tuberculose pulmonaire. Rappelé à l’activité à compter du 18 mai 1915 tandis que sa commune est envahie, il est déclaré insoumis le 26 décembre 1815. Il sera rayé des contrôles de l’insoumission le 31 mars 1917. Prisonnier civil à Mondescourt, Gaston Gérard est déporté le 13 février 1917. Il décède à Hirson (Aisne) le 29 octobre 1918. Son nom est gravé sur le monument aux morts de la commune comme victime civile.

 
 

Muzelle Désiré
Tué en 1918 dans un bombardement à Mondescourt. Son nom est gravé sur le monument aux morts de la commune comme victime civile.

 
 

Ricot Henry
Mort en 1918 dans un bombardement à Noyon. Son nom est gravé sur le monument aux morts de la commune comme victime civile.