En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

frende

Liste des morts civils pour la commune de Ribecourt-Dreslincourt

Auboin Lucienne Nersine
2 mois. Née le 24 septembre 1914, elle est la fille naturelle de Savine Auboin (17 ans), sans profession domiciliée à Dreslincourt. « Réfugiée au collège de Noyon après son expulsion par les Allemands », elle décède le 12 novembre 1914 à 20h00 à l’hôpital civil de Noyon rue Pasteur (état civil de Noyon).

 

Becard Alphonse
Noté aussi Becquart. De Dreslincourt, victime décédée en Allemagne. Prisonnier au camp de Cassel, il décède environ trois semaines après son arrivée. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Bourgeois de Boynes Noémie Marie née d’Auray de Saint-Pois
6
4 ans. Née à Paris le 22 avril 1840, sans profession, elle est la fille du comte Louis Norbert d’Auray de Saint-Pois (1806-1851) et d’Emma Ango de la Mothe-Ango de Flers (1813-1860). Elle épouse le 30 septembre 1862 le marquis Gatien Bourgeois de Boynes (1833-1924), capitaine aux gardes mobiles et chevalier de la Légion d’honneur (1871), dont elle aura quatre enfants. Elle est notée hospitalisée à l’hospice de Dreslincourt à la déclaration de guerre. Réfugiée à l’hospice de Noyon depuis son expulsion par l’armée allemande, elle décède le 30 novembre 1914 à l’hôpital de Noyon, n°5 rue Pasteur (état civil de Noyon).

 

Bourguignon Octave
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Mme Veuve Callois Victoria
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Caron Anatole
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Selon l’Abbé Aubry, il fut jeté au cachot pour avoir refusé de travailler aux munitions. Père de cinq enfants, il subit une captivité de 50 mois.

 

Caron Elisée
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Selon l’Abbé Aubry, ce dernier est mort d’épuisement et de maladie quelques jours avant l’armistice. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Caron Ulvina Julia née Desessart
Fille de Théodore Desessart, épouse du manouvrier Eloi Albert Caron de Dreslincourt, elle décède le 21 novembre 1914 au collège de Noyon « où elle s’était réfugiée après son expulsion par l’armée allemande » (état civil de Noyon).

 

Cauche Auguste
De Dreslincourt, victime décédée en Allemagne. Il est noté mort au Zeugh à Rastatt le 18 février 1915. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Catoire Charles
Né à Cambronne le 21 octobre 1874, fils de Charles Catoire et d’Arthémise Victorine Vivot, il est domicilié à Ribécourt en 1914 avec son épouse Laurentine Sophie Ponthieux. Garde-barrière de Ribécourt, il est mortellement blessé par balles en tentant de s’enfuir. Ernest Ponthieux indique dans son « journal de guerre d’un Ribécourtois » qu’il aurait fuit, pris de panique après que les Allemands lui aient demandé les clés de la gare. Il décède de ses blessures le 20  septembre 1914 à l’hôpital civil de Noyon, rue des Planquettes (état civil de Noyon). Une seconde version précise que les Allemands le blessèrent croyant qu’il allait s’enfuir alors qu’il regagnait sa demeure pour chercher un outil. Transporté à l’hôpital de Noyon, il y sera amputé par un major allemand. Charles Catoire est cité à l’ordre de l’Armée le 18 octobre 1921 : « Agent brave et courageux. Blessé à son poste de combat par les Allemands auxquels il refusait de livrer les outils qui lui avaient été confiés. Mort de ses blessures le 20 septembre 1914 » (Voir Cambronne-lès-Ribécourt).

 

Coffinier Gilbert
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Collignon Charles
De Dreslincourt, victime décédée en Allemagne. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Mme Copillet
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Melle Copillet Lucie
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Mme Dagneau
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Mme Veuve Davenne Louis
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

David Savinien
5
1 ans. Né à Vandelicourt le 19 octobre 1863, cantonnier célibataire domicilié à Dreslincourt, il est le fils d’Henry David et d’Eugénie Lecomte. Il décède le 3 décembre 1914 « à l’hôpital de Noyon, rue Pasteur, où il s’était réfugié après son expulsion par l’armée allemande » (état civil de Noyon).


 

Deffauchaux Clovis
On note aussi Deffauceux. De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Deperetti Emile Antoine
De Dreslincourt, né à Courbevoie le 4 mai 1831.  L’abbé Aubry le décrit le 20 septembre 1914 dans « Mes prisons » comme un vieillard de 84 ans : « il était dans l’aisance. Lui aussi a faim ; il pleure de misère, et plus encore de rage, car c’est un ardent patriote ; il ne tardera pas à succomber ». Il décède le 24 février 1915. Son nom est inscrit comme victime civile décédée en pays occupée sur le monument aux morts de la commune.

 

Depoix Jules
75 ans. Né en février 1839, il est le fils de Victor Auguste Depoix et de Catherine Bibaux. Cultivateur à Dreslincourt, époux de Marie Ludivine Hachet, il décède le 21 novembre 1914 au 39 rue de Chauny à Noyon, « où il s’était réfugié après son expulsion de Dreslincourt par l’armée allemande » (état civil de Noyon). Son nom est inscrit comme victime civile décédée en pays occupé sur le monument aux morts de la commune.

 

Mme Depoix Jules
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupée. Sans doute Amélie Depoix, décrite par l’abbé Aubry le 20 septembre 1914 dans « Mes prisons » comme une malheureuse octogénaire « chassée de sa ferme par les soldats ; je la reconnais à peine, tant elle est défaite. Elle a faim ; elle n’a plus d’abri ». Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Desessart Alexis
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Desessart Louis Théodore
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Desessart Uranie Marie Catherine née Mabime
Née le 22 octobre 1841 à Pimprez, fille de François Mabime et de Catherine Alliaume, elle est l’épouse du cultivateur Louis Théodore Desessart. Domiciliée à Dreslincourt, elle est décédée le 21 octobre 1914 à Noyon, rue du Gard, au domicile de Mme Trousselle "où elle s’était réfugiée après son expulsion par l’armée allemande" (état civil de Noyon). Elle est notée sur le monument aux morts « victime décédée en pays occupé ». Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Mme Destalmenil Emile
De Dreslincourt, jardinière, tuée lors du bombardement du 16 septembre 1914 par un éclat d’obus alors qu’elle traversait la cour du château de M. Moral. Témoin, l’abbé Aubry indique qu’elle sera enterrée le 20 septembre 1914 par trois soldats allemands à l’entrée du parc du Château après que son corps fut enroulé par l’abbé dans un tapis. Dans « Mes prisons », l’abbé Aubry change son témoignage et indique que « deux habitants réquisitionnés déposèrent [son corps] dans une fosse creusée à fleur de terre.

 

Drangy Julien
Né le 31 janvier 1869 à Moulin-sous-Touvent, fils d’Edouard Drangy et de Louise Eugénie Léonce Pamart, ce manouvrier a fait son service militaire adns le 564e RI en 1890 et 1981. Après avoir élu domicile à Claville en 1896, il s’installe à Dreslincourt en 1906. Non incorporé en 1914, il reste en région envahie. Fait prisonnier civil il est emmené en Allemagne. Il est noté décédé en captivité en Allemagne. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Faburet Eugène
De Dreslincourt, victime décédée en Allemagne. Adjoint au maire, il décède dans le camp de Cassel environ trois semaines après son arrivée. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Fagart Alexandre
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Fagart Joseph Barthélémy
Né à Dreslincourt le 6 juin 1838, routier, fils de Barthélémyy Fagart et Adélaïde Débin, époux de Ismérie Masson, réfugiés à Noyon au 17 rue Calvin, il décède  le 29 janvier 1916. Il est noté victime décédée en pays occupée. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Faquy Cécile Léonie
1 mois. Née le 12 octobre 1914 à l’hôpital civil de Noyon (rue des Planquettes), elle est la fille de Léonard Faqui, manouvrier, et de Laure Callois, manouvrière, tous deux domiciliés à Dreslincourt. Elle décède le 12 novembre 1914 à 14 heures au 27 rue de Chauny à Noyon où ses parents ses sont réfugiés (état civil de Noyon).
 

Faqui Jules
De Dreslincourt, victime décédée en Allemagne. Selon l’Abbé Aubry, il décède dans la prison de Hassenberg le 1er janvier 1915. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Frambourg Rose
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Frambourg Suzanne
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Gérard Alphonse
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Mme Veuve Gréhent
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Hardy Fernand
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Joseph Josette
Née le 2 juillet 1914 à Ribécourt, elle est notée réfugiée de Ribécourt à Compiègne où elle décède le 26 octobre 1914 (AD60 -Rp 1933).

 

Lardot Célina Adolphine née Duterque
Née à Dreslincourt le 6 octobre 1856, décédée à Noyon le 9 avril 1915. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune, décédée en pays occupé.

 

Lardot-Duterque
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Mahon Auguste
De Dreslincourt, tué pendant le bombardement.

 

Mahon Léon
De Dreslincourt, victime décédée en Allemagne. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Mérisse Ernest
De Dreslincourt, victime décédée en Allemagne. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Mme Mittelette Félicie
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Mme Moral
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victimes civiles sur le monument aux morts de la commune.

 

Poiriez Suzanne Marie
6 mois. Né le 23 mai 1914 à Dreslincourt, fille d’Oscar Poirier, mineur, et de Marie Frambourg, manouvrière, elle décède le 15 novembre 1914 au collège de Noyon où elle était réfugiée (état civil de Noyon).

 

Pollet Anna Clarisse née Simbozel
Née à Dreslincourt, manouvrière, épouse d'Emilien Clodomir Pollet, décédée le 11 janvier 1915 à l’hôpital de Noyon rue de Paris où elle s’était réfugiée après son expulsion par l’armée allemande. Notée victime décédée en pays occupée. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Pollet Jeanne
1 an. Née le 8 avril 1913 à Dreslincourt, elle est la fille du cultivateur Emilien Clodomir Pollet et d’Anna Clémence Simbozel. Ils sont notés « résidant à Noyon où ils ont été internés au collège après leur évacuation de Dreslincourt par l’armée allemande » (état civil de Noyon). Elle décède le 4 novembre 1914 à 4h00 du matin. Son nom est inscrit comme victime civile décédée en pays occupé sur le monument aux morts de la commune.

 

Poucet Auguste
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Quequet Aline
De Dreslincourt, victime décédée en pays occupé. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Ricard Cyprienne
11 mois. Née à Dreslincourt le 1er janvier 1914, fille du brossier Aristide Auguste Ricard et de Marthe Jeanne Ban, elle décède le 20 novembre 1914 au collège de Noyon « où ses parents s’étaient réfugiés après l’expulsion par l’armée allemande (état civil de Noyon).

 

Ricard Marie
1 jour. Née le 2 novembre 1914 à l’hôpital de Noyon, fille du brossier Aristide Auguste Ricard et de Marthe Jeanne Ban, elle décède le lendemain 3 novembre à 16h00. L’état civil de Noyon indique que les époux Ricard sont « domiciliés à Dreslincourt, résidant à Noyon où ils ont été internés au collège après leur évacuation de Dreslincourt par l’armée allemande ».

 

Remy Marie Louise
Née à Machemont le 19 octobre 1905, elle est notée réfugiée de Ribécourt à Chevrières où elle décède le 20 octobre 1914 (AD60 – Rp1933).

 

Soucque Marguerite née Paire
De Dreslincourt, veuve de Jean Soucque, hospitalisée à Dreslincourt, décédée à l’hôpital de Noyon, rue Pasteur, le 8 février 1916.

 

Tarlay Rosine née Leroy
Née à La Croix-Saint-Ouen le 21 août 1842, épouse d’Alexandre « Tarlez », garde-champêtre à Dreslincourt, décédée à l’hôpital de Noyon rue Pasteur, où elle s’était réfugiée après son expulsion par l’armée allemande. Notée victime décédée en pays occupée.

 

Tarlay Narcisse
le 17 mai 1858 à Dreslincourt, victime décédée en Allemagne. Son nom est inscrit comme victimes civiles sur le monument aux morts de la commune.

 

Vavot Marie Caroline née Rémy
Née à Thourotte le 24 juillet 1835, venant de Dreslincourt, elle décède à Noyon le 30 décembre 1915 (AD60 Rp1933).

 

Vermont Emilienne
Née à Ribécourt, elle est notée réfugiée de Ribécourt à Compiègne où elle décède le 27 novembre 1916 (AD60 – Rp1933).

 

Villain Charles Désiré
Né le 13 août 1850 à Dreslincourt, il est notée réfugié de Dreslincourt à Chevincourt où il décède le 29 mai 1917 (AD60 – Rp 1933). Son nom est inscrit comme victime civile décédée en pays occupée.sur le monument aux morts de la commune.

 

Vilquin Lucien Charles Albin
Né le 12 février 1911 à Ribécourt, il est noté réfugié de Ribécourt à Compiègne où il décède le 14 juillet 1915 (AD60 – Rp1933).

 

Visse Louis
Né à Machemont le 13 avril 1867, fils de François Visse et Ambroisine (Pe…), époux de Marie Bonival, domiciliés à Dreslincourt, réfugiés à Noyon. Il est décédé à l’hôpital, rue Pasteur, le 4 janvier 1916. Noté victime décédée en pays occupée. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Zoffer Elise née Desessart
Née à Dreslincourt le 30 mai 1881, épouse de Henri Zoffer, manouvrier âgé e 38 ans, réfugiés à Noyon et décédée au collège de la Noyon le 20 février 1915. Notée victime décédée en pays occupée sous le nom « Sauveur ». Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Zoffer Flore Catherine
Née à Dreslincourt le 6 octobre 1906, décédée au collège de la Noyon le 19 février 1915. Notée victime décédée en pays occupée, sous le nom « Sauveur ». Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Zoffer Agnès Marie-Louise
Née à Dreslincourt le 21 juillet 1900, décédée au collège de la Noyon le 19 février 1915. Notée victime décédée en pays occupée sous le nom « Sauveur ». Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.

 

Zory Jacques Philippe Arcade
Né à Dreslincourt le 12 janvier 1848, époux de Tarlay Marie Appoline, décédé le 17 septembre 1914, mortellement blessé dans sa maison par un obus pendant le bombardement du 16 septembre 1914. Son nom est inscrit comme victime civile sur le monument aux morts de la commune.