En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

frende

CauffRy DANS LA GRANDE GUERRE

   
   
   

Liste des morts civils pour la commune de CauffRy

 

Odemer Frédéric Louis
43 ans. Fils de Frédéric Odemer et de Léa Rieulette (on note aussi Alphonsine) Aberhauser, il est né le 28 avril 1872 à Saint-Leu-d’Esserent. Il est aussi noté sous le nom « Odmer », ce plombier de profession devenu manouvrier demeure successivement à Montataire en 1892, Liancourt  en 1909 puis Cauffry (hameau de Soutraine) en 1913. Il est exempté du service militaire et versé dans les services auxiliaires en raison d’une cicatrice adhérente à la jambe droite à la suite d’une fracture (AD60 RP839). Le tome 1 des Rapports et procès-verbaux d’enquête de la commission instituée en vue de constater les actes commis par l’ennemi en violation du droit des gens (1915) relate les circonstances de son décès d’après l’audition d’Ernest George, adjoint au maire: « Un jeune homme, nommé Odmer, chargé d’un sac de riz, avait été amené de Liancourt jusqu’à Creil. En arrivant sur la place de l’église, exténué par la fatigue et par les mauvais traitements qu’il a endurés, il se débarrasse de son fardeau et tente de se sauver. Deux soldats l’ajustent et l’abattent. » Le rapport indique également : « Un nommé Leboeuf, qui avait été son compagnon de captivité, est mort à Creil, au bout de quelques jours, à la suite d’une blessure reçue en route ».  Il s’agit de Victor Eugène Leboeuf, né le 30 juillet 1873 à Laigneville. Soldat au 2e Escadron Territorial du Train des Equipages Militaires, il décède au 7, place Carnot le 11 septembre 1914 « des suites de blessures reçues à l’ennemi ». Son nom figure sur le monument aux morts de Cauffry, sur la plaque commémorative de l’église et sur le tableau commémoratif de la mairie

 
Petit Marthe
Son nom figure sur le monument aux morts communal.