En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

frende
 

flavy-le-meldeux DANS LA GRANDE GUERRE

La commune de Flavy-le-Meldeux connaît l'invasion allemande dès le 30 août 1914. Une partie de ses habitants étant demeurée sur place, les hommes en âge de se battre sont faits prisonniers et déportés en Allemagne.
La commune est libérée le 18 mars 1917 suite au repli allemand "Alberich" mais les habitants ont été déplacés, les "bouches inutiles" vers Noyon, les autres à l'arrière des nouvelles lignes.

La commune redevient française pendant une année mais demeure en zone avancée sous contrôle militaire strict.

 

Le 24 mars 1918, trois jours après l'offensive allemande au départ de Saint-Quentin, la commune est de nouveau envahie mais ses habitants ont eu le temps de fuir sur ordre de l'armée française et dans la crainte de vivre une nouvelle occupation.

La commune est libérée le 31 août 1918.

 

Liste des morts civils pour la commune de flavy-le-meldeux

Caron Emile

 

Caron François

 

Dhotel Joseph Anthyme
Né le 28 juillet 1877 à Flavy-le-Meldeux, fils d’Anthyme Boromme Dhotel et de Louise adèle Rigaut, ce cultivateur est exempté du service militaire pour cause de surdité. IL est noté bon absent au conseil de révision de 1914 pour ne s’être pas présenté. Resté dans les régions envahies, il est fait prisonnier et emmené en Allemagne.

 

Dhotel Louis

 

Dubois Louise